L’Habitation Saint-James est une distillerie située sur la commune du Saint-Marie. 

Cette rhumerie a fêté ses 250 ans en 2015 !

Ouvert du lundi au dimanche de 9h à 17h La visite du musée du rhum et de la maison de la distillation, de l’habitation et les dégustations sont gratuites.

Possibilité également depuis l’habitation de faire une promenade en train dans les plantations de cannes et de bananes du

  • mardi au Vendredi de 9h30 à 13h30 (premier départ à 10h00) 
  •             et le samedi de 9h30 à 13h30 et de 14h à 17h (dernier départ à 16h00)

 

Pour accéder à l’Habitation Saint-James, depuis Fort-de-France, direction l’Est de l’île, par la voie rapide (A1) et sortez en direction de la commune du Robert (N1). Suivez tout le long de votre route, la direction du Robert, puis La Trinité et enfin Sainte-Marie. Il faut compter 30 à 40 minutes de route depuis Fort-de-France. Traversez la commune, la distillerie se trouve sur votre gauche le long de la N1 en allant en direction du Marigot. Dépassez la, lorsque vous la voyez sur votre gauche et prenez la troisième sortie au rond-point suivant afin pouvoir accéder au site et au parking (Direction musée de la banane au rond(point).

Itinéraire

 

Vous verrez sur votre gauche un grand portail vous donnant accès aux parkings. Vous en avez un petit dès votre entrée et un plus grand au fond du site.

 

Garez-vous et orientez-vous vers la boutique de l’Habitation en profitant de l’exposition de quelques vestiges qui servaient autrefois à la production de sucre et de rhum.

Distillerie Saint-James

 

Habitation Saint-James

 

Entrez dans la maison afin de profitez des multiples expositions d’objets qui ont servi autrefois. Vous pouvez visiter les deux étages et profiter de la vue depuis les balcons.

La boutique se situe également au fond de l’habitation où vous pourrez déguster les différents rhums de la marque Saint-James.

 

Vue depuis l’une des fenêtres du deuxième étage

 

Un peu d’histoire…….

Au XIX ème siècle,  de nombreuses distilleries de rhum étaient principalement des habitations sucrières. Elles distillaient leur rhum à partir de la mélasse issue de la fabrication du sucre.  L’essor de l’invention de la machine à vapeur et son adoption dans les habitations sucrières va intensifier et concentrer la production en sucre dans les grandes usines. Les habitations isolées vont alors se concentrer exclusivement sur la fabrication du rhum agricole, améliorée par l’adoption de la colonne à plateaux importée d’Europe remplaçant l’alambic. Après 1960, la fermeture de la plupart des habitations sucrières met fin à la production du rhum industriel. Le rhum agricole prend place avec ses saveurs et son terroir, ce qui en fait un rhum reconnu dans le monde entier.

1763-1765, le père Edmond LEFEBURE met en service la sucrerie de Trou-Vaillant, fort de ses plantations sur des terrains vers Fond-Mahault. Le père Gratien BOURJOT lui succédera un an après. En cette période de guerres de positions entre les colonisateurs, le Roi Louis XV donne à la Martinique le droit d’exporter son Rhum vers des pays autres que la France. Le seul pays capable d’acheter à l’époque ce rhum était la Nouvelle-Angleterre.

En 1765, le rhum de Trou-Vaillant fut nommé Saint-James, afin de faciliter sa vente auprès des anglo-saxons.

En 1777, sur ce domaine y est produit du tafia, sucre et rhum.  

En 1794-1802 puis 1809-1814 : Occupations anglaises.

En 1852, le domaine de Trou-Vaillant devient un atelier disciplinaire.

En 1861, vente au enchères du domaine.

En 1882, la marque Saint James est déposée ainsi que la fameuse bouteille carrée, la première au monde par Paulin Lambert.
 
En 1890, Paulin Lambert rachète l’habitation Trou-Vaillant. L’exportation s’accroît à l’internationale.
 
En 1902, éruption de la Montagne Pelée. Les installation de Trou-Vaillant sont ensevelies sous les cendres mais elles vont être vite remises en état.
 
De 1920 à 1930, expansion importante des rhums Saint-James en Europe et dans l’empire coloniale.
 
De 1955 à 1967, l’habitation est revendue et passera par de nombreux propriétaires avec son lot de liquidations.
 
En 1971, rachat par la société Cointreau et regroupement des intallations sur le de Sainte-Marie.
 
En 1980, ouverture du musée du rhum.
 
En 2003, rachat par la Martiniquaise.
 
En 2010, ouverture maison de la distillation.
 
En 2015250e anniversaire de l’unité centrale historique des plantations Saint-James qu’était la sucrerie de Trou-Vaillant. 
Continuez la visite en vous dirigeant derrière la maison. Vous verrez sur votre gauche, le quai pour embarquer dans le train. Comptez 5 euros par personne si vous souhaitez le faire.
L’entrée de la « Maison de la distillation » se situe au fond du site.
Cette maison met à l’honneur l’essor de la distillation au fil des siècles passant de l’alambic à la colonne à distiller que nous connaissons actuellement. Les chimistes ont cherché à perfectionner au mieux la distillation pour atteindre un taux d’alcool dès plus élevé, une qualité meilleure et un rendement plus poussé.
Outre les nombreuses pièces de collection, de nombreux panneaux d’informations vous donnent toutes les explications sur l’évolution des systèmes de distillation et vous citent les grands noms de ces chercheurs qui ont permis d’améliorer sans cesse les processus.
La colonne de distillation est « le cœur du dispositif de fabrication du rhum » et ce musée fait bien de nous en rappeler.
Autre intérêt, cette maison possède des trésors cachés, des bouteilles de rhum Saint-James datant de 1885. Ces bouteilles ont échappé à la catastrophe de 1902 car elles étaient stockées dans un entrepôt à Amsterdam. Aujourd’hui, elles sont conservées précieusement comme vous pourrez le voir.

Fin de la visite. Revenez sur vos pas vers le musée du rhum pour déguster les différents rhum proposés au comptoir.

 

N’hésitez pas à naviguer sur leur site internet afin de vous renseigner au préalable sur l’histoire, le savoir-faire et sur les différents rhums conçus par l’Habitation Saint-James.

 

En termes de conseils,

Ø  Circulation en Martinique : En semaine, vous ferez face à des bouchons aux abords des zones industrielles ou commerciales, notamment le matin, dans le sens du Sud (Rivières Salée, N5) vers le Nord (Fort-de-France, A1) et de l’Est (Robert, N1) vers le Nord (Fort-de-France, A1), de 7h à 9h30, et inversement en fin de soirée de 17h00 à 18h30. Pensez à votre trajet afin de vous adapter à cette circulation qui peut être dense et vous faire perdre facilement du temps.

Ø  Visite et dégustations :

–           Intérêt : 5 sur 5, vous aurez de nombreuses pièces de collection à découvrir dans les différents musées dans un domaine attractif avec sa boutique et son train pouvant vous emmener dans les champs de cannes et de bananes. Un lieu marqué d’une grande histoire (plus de 250 ans). La visite et la dégustation sont gratuites. La ballade en train est payante (horaires des départs dans l’article). 

 

Ø  Ouverture :  Ouvert du Lundi au Dimanche de 9h à 17h.

Divers :  Vous pouvez vous orienter vers le Passage du Tombolo (ouvert de fin Mars à Fin Juin), vous promener dans la Forêt La Philippe ou encore vous baigner sur la plage de l’Anse Azerot.

N’hésitez pas à poster vos commentaires ou nous demander des renseignements sur contact@domloisirsetculture.fr.

Abonnez-vous à notre page Facebook, chaque semaine un nouvel article ou une nouvelle vidéo

Dom Loisirs et Culture pour vous servir.

OLIVIER Damien, votre humble guide.

 

L’Equipe Dom Loisirs et Culture s’engage dans la sensibilisation à la protection de la biodiversité des département d’Outre-Mer.


4 commentaires

Madinina Kayaks, partez à la découverte des fonds blancs – Dom Loisirs et Culture · mercredi 28 novembre 2018 à 12:27

[…] vous reprenez la route, vous pouvez visiter l’Habitation Saint-James sur la commune de Sainte-Marie, si vous souhaitez vous reposer après votre retour en […]

Le Passage du Tombolo et l’îlet Sainte-Marie – Dom Loisirs et Culture · dimanche 27 janvier 2019 à 14:44

[…] visiter à proximité, l’Habitation Saint-James et l’église « Notre-Dame de l’Assomption« , entreprendre la randonnée de la Forêt La […]

Les cascades du Saut d’Argis – Dom Loisirs et Culture · jeudi 7 février 2019 à 07:23

[…] sur les communes voisines. Vous pouvez aussi vous diriger vers l’Habitation HSE ou encore l’Habitation Saint-James ou la Forêt La Philippe sur la commune de […]

La plage de Anse Azerot, un décor magnifique – Dom Loisirs et Culture · jeudi 7 février 2019 à 07:36

[…] aller visiter à proximité, l’Habitation Saint-James, effectuer une promenade dans la Forêt La Philippe ou traverser le Passage du Tombolo (avril à […]

Laisser un commentaire