Bienvenue sur la commune de Saint-Pierre, située dans le Nord Caraïbes de la Martinique.  Capitale administrative jusqu’en 1692 et capitale, économique et culturelle de l’île avant l’éruption historique de 1902, la commune renaît de ses cendres depuis 1923, année où elle est redevenue une commune.

Cette commune est une ville d’histoire, de nombreux monuments historiques sont à découvrir, elle est labellisée ville d’art et d’histoire depuis 1990. Elle présente de nombreux vestiges (églises, théâtres, habitations …..) qui font marcher le tourisme et l’économie de la collectivité.

Située également en bord de mer, la baie de Saint-Pierre est idéale pour les plaisanciers avec son ponton près de son marché mais aussi par son cadre dominée par la majestueuse Montagne Pelée. Sous les eaux de la baie, vous pourrez également découvrir  le côté artistique des fonds marins de Saint-Pierre avec ses statues et explorer les épaves en plongée et snorkelling.

Au niveau du bourg de la commune, quelques restaurants de bord de mer feront votre bonheur avec la pêche du matin. Vous pourrez aisément vous balader après vous avoir restaurer pour découvrir une ambiance paisible qui règne au sein de cette collectivité. Vous pouvez aisément vous baigner tout le long du bord de mer de la commune.

Autour du bourg d’autres découvertes vous attendent, vous pourrez visiter l’Habitation Depaz et explorer les ruines Saint-Pierre ou encore vous rendre au musée des sciences naturelles pour en savoir plus sur l’éruption de 1902 et comprendre le fonctionnement des phénomènes naturels de grande ampleur qui peuvent toucher les Caraïbes telles que les éruptions mais aussi les séismes ou encore les ouragans.

En termes de services, vous trouverez tout le nécessaire,  une station-service, une poste, des banques, une pharmacie, un marché et un supermarché et des restaurants et bar de bord de mer.

La randonnée vers la Cascade de l’ancien jardin des plantes n’est pas accessible à toute la famille.  Le sentier n’est pas balisé et vous devez vous frayer un chemin à travers la végétation et le cours d’eau pour atteindre la cascade.  Ce lieu rempli d’histoire, de végétations et atypique est fait pour les curieux des richesses de la Martinique.  Le chemin n’est pas très long mais glissant, non indiqué et pour les plus aventuriers n’ont pas peur de la faune et flore de la Martinique. 

Le parcours dure une bonne demi-heure (aller-retour).

Itinéraire

Pour accéder au point de départ, partant de Fort-de-France (comptez plus d’une heure de route), empruntez la A1 en direction du Nord de l’île (Schoelcher, Case-Pilote). Passez plusieurs ronds-points et vous voici sur la N2. Continuez votre route et passez les communes de Case-Pilote, Bellefontaine, Le Carbet puis Saint-Pierre. Lors de votre arrivée sur la commune de Saint-Pierre, traversez la commune et rejoignez la N2 pour vous orienter en direction du Morne-Rouge.  Une fois dans cette direction, vous allez prendre le chemin menant à l’Habitation Depaz puis vous devez au bout de quelques minutes, tourner sur votre droite pour vous garer près d’un pont, point de départ du parcours.  Aidez vous de la localisation indiqué ci-dessus et aussi de la photographie ci-dessous. 

 

Une fois garé, passez de l’autre côté du pont pour emprunter le sentier entretenu et qui longe la rivière. Ce sentier vous emmène vers des terres cultivées.

 

 

 

 

 

 

 

La Cascade de l’ancien jardin des plantes de Saint-Pierre

Une fois au bout du chemin, vous devez traverser la Rivière Saint-James ou Rivière du Jardin des Plantes , pour longer par l’autre côté de la berge.

Au bout d’une dizaine, vous vous rendez compte que vous devez continuer dans le lit de la rivière.

 

 

 

 

 

 

 

Le but de la remontée de la rivière est arrivée au niveau de cette intersection ci-dessous.  Un grand mur de végétation et un tronc de cocotier était là pour m’aiguiller lors de mon aventure.  Vous devez prendre à gauche de ce mur pour rattraper la ravine Fond Sablon et atteindre la cascade.

 

Petite particularité de ce parcours, si vous allez tout droit à cette intersection, vous trouverez au bout une autre cascade et son petit bassin (à une quinzaine de minutes de marche).

 

 

 

 

 

 

 

Reprenons le chemin vers la jolie cascade du Jardin des Plantes. Il s’agit du passage le plus sauvage pour avancer. Beaucoup de végétation et vous devez grimper sur quelques rochers.

 

Au bout de quelques minutes , vous apercevez la cascade au loin.

Un peu d’Histoire…..

En 1803, un Jardin colonial des Plantes est établi à Saint-Pierre le long de la route des Trois Ponts en direction de la commune du Morne Rouge. 

Ce jardin est vu à l’époque comme un embellissement pour la colonie qui par ce jardin souhaite remercier la renaissance des colons de la Martinique. 

Le jardin, dès sa conception, devient un lieu de promenade embelli par de nombreuses plantes précieuses venues de Saint-Vincent, de Cayenne ou encore de l’Île Bourbon.  Le jardin devient également un marché aux épices et aux plantes médicinales, les plantes des Indes y sont naturalisées et un dépôt de plantes médicinales y voit le jour.  Une pépinière de caféier est mis en place en 1810 pour aider à la culture caféière de l’époque. 

En 1838, la crise du sucre et l’émancipation des esclaves dans les années qui suivent, laisse le jardin botanique dans un mauvais état. Ce n’est qu’en 1853 qu’il sera restauré par Charles BELANGER. En 1856, 1850 espèces y sont répertoriées et le jardin sert de vivier pour de nombreux jardins en Europe dans les colonies françaises. 

Le jardin est agrandi en 1861 par l’annexion de l’habitation domaniale de Tivoli, mais c’est en 1886 que le jardin acquiert sa dimension définitive, s’étendant alors sur six hectares. Devenu un établissement scientifique important, le Laboratoire Agricole y est rattaché la même année.

Le Jardin des Plantes a pendant près d’un siècle, fait partie intégrante du cadre de vie des Pierrotins. Ce vaste domaine naturel est devenu au fil du temps un site patrimonial à part entière, véritable conservatoire des richesses végétales originaires des quatre coins du monde.

 

L’éruption de la Montagne Pelée aura raison de ce jardin mais l’œuvre de ce jardin a tout de même perduré dans de nouveaux jardins d’essais sur Fort-de-France comme celui de Tivoli ou encore de Desclieux où de nombreuses espèces végétales et méthodes de cultures naissent encore.  L’enseignement pérenne voit le jour en 1940 dans les jardins de Tivoli. 

Source Wikipédia.

Cliquer sur ce lien pour avoir un premier aperçu vidéo de la cascade sur notre page Facebook.

 

Source Wikipédia

 

A vous de la découvrir dès à présent !

 

En termes de conseils,

Ø  Circulation en Martinique : En semaine, vous ferez face à des bouchons aux abords des zones industrielles ou commerciales, notamment le matin, dans le sens du Sud (Rivières Salée, N5) vers le Nord (Fort-de-France, A1) et de l’Est (Robert, N1) vers le Nord (Fort-de-France, A1), de 7h à 9h30, et inversement en fin de soirée de 17h00 à 18h30. Pensez à votre trajet afin de vous adapter à cette circulation qui peut être dense et vous faire perdre facilement du temps.

Ø  Equipements : Bonne paire de baskets ou chaussures de randonnées, tenue légère, sac de randonnée (couteau, lampe de poche, k-way, casquette, lunette de soleil, crème solaire, produit anti-moustique).

Ø  Santé :

–           Difficulté : 5 sur 10 randonnée accessible aux aventuriers. Sols glissants et végétation abondante. Sentier ombragé, risques de glissades, faune et flore de la Martinique (s’équiper).

–           En temps normal, commencez toujours les randonnées au plus tôt le matin. La chaleur en journée lors d’activité sportive minime peut devenir assez étouffante.

–          Y aller à son rythme et prévoir le temps qu’il vous faudra en fonction de votre condition physique.

–          Le plus important, toujours une bouteille d’eau par personne et quelque chose à grignoter dans son sac. Avec la chaleur, toutes randonnées assez physiques peuvent être dangereuses avec la fatigue.

Divers : Vous pouvez visiter à proximité l’Habitation Depaz et vous délecter de son rhum, découvrir le littoral de la commune de Saint-Pierre, visitez les ruines et connaître son histoire. Un centre de découverte des sciences de la terre est à visiter également, de même que le récent mémorial de l’éruption de 1902. Pour les amoureux des rivières, les Cascades du Carbet, du Roi ou de Couleuvre sont également situées dans le Nord Caraïbes.

N’hésitez pas à poster vos commentaires ou nous demander des renseignements sur contact@domloisirsetculture.fr.

Abonnez-vous à notre page Facebook, chaque semaine un nouvel article ou une nouvelle vidéo.

Dom Loisirs et Culture pour vous servir !

OLIVIER Damien, votre humble guide.

L’Equipe Dom Loisirs et Culture s’engage dans la sensibilisation de la protection de la biodiversité des départements d’Outre-Mer.


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :