Bienvenue sur la commune de Saint-Pierre, située dans le Nord Caraïbes de la Martinique.  Capitale administrative jusqu’en 1692 et capitale, économique et culturelle de l’île avant l’éruption historique de 1902, la commune renaît de ses cendres depuis 1923, année où elle est redevenue une commune.

Cette commune est une ville d’histoire, de nombreux monuments historiques sont à découvrir, elle est labellisée ville d’art et d’histoire depuis 1990. Elle présente de nombreux vestiges (églises, théâtres, habitations …..) qui font marcher le tourisme et l’économie de la collectivité.

Située également en bord de mer, la baie de Saint-Pierre est idéale pour les plaisanciers avec son ponton près de son marché mais aussi par son cadre dominée par la majestueuse Montagne Pelée. Sous les eaux de la baie, vous pourrez également découvrir  le côté artistique des fonds marins de Saint-Pierre avec ses statues et explorer les épaves en plongée et snorkelling.

Au niveau du bourg de la commune, quelques restaurants de bord de mer feront votre bonheur avec la pêche du matin. Vous pourrez aisément vous balader après vous avoir restaurer pour découvrir une ambiance paisible qui règne au sein de cette collectivité. Vous pouvez aisément vous baigner tout le long du bord de mer de la commune.

Autour du bourg d’autres découvertes vous attendent, vous pourrez visiter l’Habitation Depaz et explorer les ruines Saint-Pierre ou encore vous rendre au musée des sciences naturelles pour en savoir plus sur l’éruption de 1902 et comprendre le fonctionnement des phénomènes naturels de grande ampleur qui peuvent toucher les Caraïbes telles que les éruptions mais aussi les séismes ou encore les ouragans.

En termes de services, vous trouverez tout le nécessaire,  une station-service, une poste, des banques, une pharmacie, un marché et un supermarché et des restaurants et bar de bord de mer.

Les plages qui bordent tout le rivage de la commune de Saint-Pierre sont faites de sable volcanique. La baie est immense aux abords de Saint-Pierre et vous n’aurez pas de mal à trouver un coin pour profiter du cadre apaisant de ce lieu rempli d’histoire.

Itinéraire

 

Pour accéder aux plages du littoral de Saint-Pierre, partant de Fort-de-France (comptez plus d’une heure de route), empruntez la A1 en direction du Nord de l’île (Schoelcher, Case-Pilote). Passez plusieurs ronds-points et vous voici sur la N2. Continuez votre route et passez les communes de Case-Pilote, Bellefontaine, Le Carbet puis Saint-Pierre. Lors de votre arrivée sur la commune de Saint-Pierre, vous pouvez aisément faire le tour de la commune en prenant les rues principales ou tournez dans les rues à sens unique pour vous diriger plus rapidement vers le bord de mer et le parking situé à côté du ponton et du marché de Saint-Pierre.

 

Le parking situé à proximité du marché est le plus grand de la commune et vous aurez plus de facilité à trouver un place. Vous pouvez également choisir de vous garer dans les rues du bourg ou à proximité de l’arrêt qui sert au petit train qui sert à la visite guidée de la commune.

Une fois garée, libre à vous de vous balader le long du littoral, la plage principale du bourg de la commune se situe après le marché aux fruits et légumes de Saint-Pierre, à proximité de la gare du train touristique (point de départ de la visite).

 

Parking du marché de Saint-Pierre

 

Point de départ de la visite en train de la commune de Saint-Pierre

 

La Plage de Saint-Pierre

La baie de Saint-Pierre fait plus de un kilomètre de longueur. Les coins pour vous y baigner n’y manquent pas. Le coin officiel de la plage du bourg de la commune est située au Nord du marché de Saint-Pierre.

La baie fait le bonheur des plaisanciers et des baigneurs (plongée  sous-marine) toute l’année.

 

Partons du marché de Saint-Pierre,

 

Au Nord du marché, se trouve un chemin longeant le littoral vous emmenant vers la plage officielle de la commune.

 

Vous y voyez différents accès vers la plage sur votre chemin.

 

La plage se situe juste devant vous. Il y a peu d’ombre sur la plage. Les places sont vites prises.

Attention aux effets nocifs du soleil entre 10 heures et 14 heures.

Pensez aux lycras ou à la crème solaire indice 50.

Profitez également pendant ces heures pour vous restaurer vers le marché et ses restaurants. vous n’aurez pas de mal à trouver un restaurant proposant des plats typiquement créoles.

Cliquez sur ce lien pour avoir un premier aperçu vidéo de la plage sur notre page Facebook.

 

De l’autre côté du bourg, au sud du marché, vous y voyez le ponton amarrage des bateaux de tourisme ou encore des plaisanciers cherchant à faire leurs emplettes sur le marché.

 

 

Vous avez également des coins moins aménagés pour vous baigner dans les eaux turquoises de la Mer des Caraïbes.

 

A proximité du parking, vous apercevez une maison atypique, il s’agit de la chambre de commerce qui a été reconstruite à l’identique (1760) suite à l’éruption de 1902, emblème de l”économie importante de cette ville au XVIII et XIX ème siècles.

De nombreux vestiges comme celui-ci se trouvent dans le bourg et ses alentours (notamment l’église ou encore les ruines du théâtre ou du cachot). N’hésitez pas à en profiter également.

Une ville d’histoire…….

15 Septembre 1635, le flibustier Pierre Belain d’Esnambuc accompagné de 150 colons, installe la première colonie permanente dans l’île de la Martinique.

Depuis le Fort Saint-Pierre, les premiers colons partent à la conquêt de l’île (Le Tombeau des Caraïbes).

L’île devient progressivement productrice de denrées coloniales, tabac, cacao, indigo puis vers le sucre.

Saint-Pierre devient la capitale administrative de la Martinique puis en 1692, le palais du Gouverneur est transféré à Fort-Royal. Toutefois, la ville reste la place forte de l’économie et le centre culturel de l’île.

En 1760, la chambre de commerce voit le jour. 

En 1780, un ouragan ravage la ville en provoquant un raz-de-marée.

Toutefois, la ville renaît et se développe grâce à l’industrie sucrière et à l’esclavage. 

La baie de Saint-Pierre ne désemplit pas de navires marchands du monde entier. La ville est à son apogée dans les Antilles. “La Perle des Antilles” modernise sa commune d’équipements public montrant son essor économique et culturelle.

Source de 1835 par Abel Hugo, la ville possède plus de 1800 maisons, formant environ 8000 feux.

Début avril 1902, la montagne Pelé annonce la fin de cette apogée. Des fumerolles apparaissent au sommet du volcan, suivies d’une pluie de cendres. 

Tout le mois d’avril, des grondements, fumées noires et détonations sont observées par les riverains de la commune de Saint-Pierre.

Le 5 mai, les rues de Saint-Pierre sont envahies serpents chassés des hauteurs par les cendres brûlantes alors que pendant ce temps, l’Usine Guérin est elle, ensevelie sous plus de 6 m de boue brûlante. Un tsunami est même observé et inonde le bas de Saint-Pierre.

Le jeudi 8 Mai, 7h52, une nuée ardente (1000 degrés) dévale le volcan vers Saint-Pierre à la vitesse de 670 km/h. Elle rase toute la ville en quelques minutes, tuant 26 000 personnes, détruisant 40 navires. Le 20 Mai, une deuxième éruption finit de dévaster la ville.

Pendant plusieurs années, la ville est restée détruite. en 1910, la commune de Saint-Pierre n’est plus et le territoire est sous la gérance de la commune du Carbet. 

En 1923, Saint-Pierre redevient une commune et elle est progressivement reconstruite. Depuis 1990, la ville est labellisée ville d’art et d”histoire, présentant de nombreux monuments historiques et une histoire culturelle dès plus importante dans les Antilles.

 

Avant de repartir de Saint-Pierre, un panorama se présente sur la gauche de la route. De là, vous pouvez avoir une vue imprenable et magnifique sur la baie de Saint-Pierre surplombée de la Montagne Pelée.

Cliquez sur ce lien pour avoir un premier aperçu vidéo du panorama sur notre page Facebook.

A vous de la découvrir dès à présent !!!

 

En termes de conseils,

Ø  Circulation en Martinique : En semaine, vous ferez face à des bouchons aux abords des zones industrielles ou commerciales, notamment le matin, dans le sens du Sud (Rivières Salée, N5) vers le Nord (Fort-de-France, A1) et de l’Est (Robert, N1) vers le Nord (Fort-de-France, A1), de 7h à 9h30, et inversement en fin de soirée de 17h00 à 18h30. Pensez à votre trajet la veille afin de vous adapter à cette circulation qui peut être dense et vous faire perdre facilement du temps.

Ø  Equipements : Claquettes, Maillot de bain, serviette, sac de plage (couteau, k-way, casquette, lunette de soleil, crème solaire, argent liquide, produit anti-moustique).

Ø  Santé :

–          Qualité de la zone de baignade : Excellente (Source : Ministère de la santé, voir carte) ;

–          Accessibilité : Facilement en voiture et accès à pieds ;

–         Crème solaire obligatoire car la plage est bien exposée au soleil, pensez même aux lycras pour enfants et adultes ;

–          Le plus important, toujours une bouteille d’eau par personne et quelque chose à grignoter dans son sac.

Divers : vous pouvez aller voir à proximité l’Habitation Depaz, le Musée des Sciences naturelles, les monuments historiques (les ruines du théâtre, cachot…) ou encore profiter du Zoo et explorer les communes avoisinantes.

N’hésitez pas à poster vos commentaires ou nous demander des renseignements sur contact@domloisirsetculture.fr.

Abonnez-vous à notre page Facebook, chaque semaine un nouvel article ou une nouvelle vidéo

Equipe Dom Loisirs et Culture pour vous servir

OLIVIER Damien, votre humble guide.

L’Equipe Dom Loisirs et Culture s’engage dans la sensibilisation de la protection de la biodiversité des départements d’Outre-Mer.

Catégories : La Martinique

0 commentaire

Laisser un commentaire