L’Habitation Clément est une distillerie située sur la commune du François.

Ouvert toute l’année de 9h à 18h30. La visite est payante. Voici le lien pour les prix. Comptez 13 euros par adulte.

 

Pour accéder à l’Habitation Clément, partant de Fort-de-France (comptez plus d’une heure de route), empruntez la A1 en direction du Sud de l’île puis prenez la sortie après l’aéroport (N6). Avancez jusqu’à la commune du François, et après une vingtaine de minutes de route, vous arriverez sur un rond-point où il y sera inscrit la direction de l’Habitation Clément. Suivez cette direction (D6) pour accéder à l’Habitation.

Itinéraire

 

L’entrée sera sur votre gauche et un chemin vous amènera vers un premier parking puis un deuxième plus vaste. Garez-vous et orientez-vous vers l’accueil de l’habitation.

 

 

L’Habitation Clément

Présentez vous à l’accueil afin de régler votre visite. L’hôtesse vous remettra un audio-guide qui vous servira tout le long de votre promenade dans les jardins, la distillerie ou encore dans l’ancienne habitation.

 
La visite commence par les jardins. Vous verrez des panneaux d’informations avec des numéros. Ils serviront pour l’utilisation de votre audio-guide. Il ne reste plus qu’à vous laisser au son des diverses histoires et savoirs qui vous seront transmis.
Le sens de la visite vous emmène vers la gauche, autour d’un étang où vous observerez des œuvres d’artistes.
Le chemin fait le tour, finissant sur cette allée de palmiers royaux où vous trouverez une plaque de marbre avec une phrase pleine d’enseignement “Le don d’une plante utile me paraît plus précieux que la découverte d’une mine d’or et un monument plus durable qu’une pyramide” signé Bernardin de Saint-Pierre.
Au bout de cette allée, prenez sur votre gauche en direction du moulin à bœuf. le chemin monte légèrement vers un plateau où vous pourrez observer le moulin et un joli panorama sur les jardins.

 

 

Cliquer sur ce lien pour avoir un premier aperçu vidéo du panorama sur notre page Facebook

 

Faites demi-tour et redescendez vers le pont du départ pour vous orienter vers le sens de la visite. Vous passerez au milieu d’un nouveau jardin botanique aboutissant à un pont vous plongeant au milieu des cannes à sucre.

 

 

Après avoir traversé ce petit champs de cannes, vous trouverez un premier chais, “le chais Georges Louis Clément”. Entrez et sentez la part des anges, une odeur enivrante du rhum vieillissant en fût de chênes.

 

S’ensuit un escalier par lequel vous pourrez voir su votre gauche, les anciens fours qui servaient à la distillerie de l’époque.

 

Continuez votre visite par une salle où un film relatant l’histoire de l’habitation vous sera exposé.

 

Suite à cette courte pause cinématographique, la visite se poursuit dans la distillerie vous plongeant dans l’histoire de la rhumerie et de la fabrication du rhum Clément.

 

 

Le parcours au sein de l’ancienne distillerie vous fera découvrir tout le matériel d’époque et des panneaux d’informations vous expliqueront leurs usages et histoires. Voici un panel de ce que vous pourrez observer.

 

 

 

 

Fin de la visite de la distillerie, vous pouvez vous orienter vers deux nouveaux chais avec notamment la statue du buste de “Homère Clement”.

 

Prenez sur la droite des chais pour continuer votre visite. Le chemin vous enlèvement vers un ancien locotracteur qui acheminait la canne jusqu’aux distilleries.

 

 

Continuez votre chemin en direction de la “Case de l’econome” dans laquelle, vous aurez de nouveau l’occasion de regader un court métrage. Il est en l’honneur de la rencontre exceptionnelle entre les deux présidents François Mitterrand et Georges Bush, le 14 mars 1991 sur le domaine de l’Habitation Clément.

 

La visite se poursuit par l’escalier sur votre droite.

 

Vous allez découvrir l’ancienne habitation créole du domaine, image emblématique du rhum Clément que vous pouvez retrouver sur certaines de leurs bouteilles. Au sein de la maison, vous y découvrirez les meubles et autres objets de l’époque afin de vous faire voyager dans cette demeure qui a gardé tout son charme d’antan.

 

 

Un peu d’histoire…….

Au XIX ème siècle,  de nombreuses distilleries de rhum étaient principalement des habitations sucrières. Elles distillaient leur rhum à partir de la mélasse issue de la fabrication du sucre.  L’essor de l’invention de la machine à vapeur et son adoption dans les habitations sucrières va intensifier et concentrer la production en sucre dans les grandes usines. Les habitations isolées vont alors se concentrer exclusivement sur la fabrication du rhum agricole, améliorée par l’adoption de la colonne à plateaux importée d’Europe remplaçant l’alambic. Après 1960, la fermeture de la plupart des habitations sucrières met fin à la production du rhum industriel. Le rhum agricole prend place avec ses saveurs et son terroir, ce qui en fait un rhum reconnu dans le monde entier.

En 1887, le docteur Homère Clément devient propriétaire de l’habitation Acajou qui est à l’époque en faillite. Sa famille s’installe dans la maison principale. L’activité de plantation de la cannes de l’habitation va perdurer trente ans avec l’usine centrale du François.

En 1914, le rhum des colonies est réquisitionné pour l’industrie de guerre et les soldats au combat. La production du rhum augmente au sein des territoires.

En 1917, Homère Clément construit une distillerie sur l’ancienne sucrerie. Dès lors, la transformation du jus du canne en rhum commence sur l’Habitation Acajou.

En 1923, après la mort d’Homère Clément, son fils, Charles, reprend la direction de l’Habitation Acajou. Il modernisera la distillerie jusqu’à sa mort en 1973 afin que le rhum Clément devienne une grande marque.

Après 1945, Charles Clément associera son nom au rhum. Le rhum Clément dépasse les limites de la Martinique. Charles Clément décède le 16 mars 1973 dans la maison de l’Acajou. Ses fils reprennent son oeuvre en la mémoire d’un homme qui a marqué l’histoire du monde professionnelle en Martinique.

En 1986, La distillerie de l’Acajou et la marque Clément sont rachetées en 1986 par Yves et Bernard Hayot. Ces deux entrepreneurs vont continuer à pérenniser le rhum Clément et à le faire commercialiser dans le monde entier.

En 1996, le rhum Clément reçoit l’Appellation d’origine contrôlée (AOC). L’Habitation Clément est classée monument historique cette même année.

 

En 2001, création du rhum ‘la Canne Bleue“.

En 2005, création de la Fondation Clément. Elle est aujourd’hui une organisation qui se consacre à des manifestations culturelles, notamment sur le domaine, et elle soutient les artistes martiniquais.

 

Prenez le chemin sur la gauche de la maison pour continuer la visite.

 

 

Une salle d’exposition se situe à gauche. Tout le long de l’année, la Fondation Clément expose des artistes sur de longues périodes afin que les visiteurs et locaux puissent profiter d’œuvres d’art artistes créoles et autres régions du monde. Les thèmes sont multiples et vous pouvez y voir tableaux, sculptures, photographies d’artistes.

Avant chaque exposition, l’Habitation Clément réalise un vernissage en guise d’avant-première pour que certains aient le privilège de profiter en plus petit comité des œuvres d’art. Le vernissage se fait généralement un jeudi soir et vous pourrez contempler par la même occasion l’habitation créole de nuit. Si vous êtes intéressés, renseignez vous auprès de la Fondation Clément. (lien)

 

Pour finir, il ne vous reste plus qu’à vous diriger vers la boutique de l’habitation. Vous pourrez y déguster gratuitement les différentes variétés de rhum et conceptions réalisées par la rhumerie Clément. En général, pour ma part; je suis un amateur du rhum blanc “la Canne bleue” qui est délicieux en ti-punch.

N’hésitez pas à naviguer sur leur site internet afin de vous renseigner au préalable sur l’actualité et les différents rhums conçus par l’Habitation Clément.

 

En termes de conseils,

Ø  Circulation en Martinique : En semaine, vous ferez face à des bouchons aux abords des zones industrielles ou commerciales, notamment le matin, dans le sens du Sud (Rivières Salée, N5) vers le Nord (Fort-de-France, A1) et de l’Est (Robert, N1) vers le Nord (Fort-de-France, A1), de 7h à 9h30, et inversement en fin de soirée de 17h00 à 18h30. Pensez à votre trajet afin de vous adapter à cette circulation qui peut être dense et vous faire perdre facilement du temps.

Ø  Visite et dégustations :

–           Intérêt : 5 sur 5, la visite dans le jardin au milieu d’œuvres d’arts, la découverte d’une magnifique habitation créole et l’histoire forte qui entoure ce site en font un lieu incontournable en Martinique. La visite est payante (audio-guide), accès libre à la salle d’expositions d’arts.

Ø  Ouverture :  Ouvert tous les jours de l’année de 9h à 18h30.

Divers :  Vous pouvez vous orienter vers des sorties en bateaux moteurs ou kayak vers la Baignoire de Joséphine ou continuer votre route vers les plages de Petit et Grand Macabou. Vous pourrez également effectuer la randonnée de la Boucle du Vauclin.

N’hésitez pas à poster vos commentaires ou nous demander des renseignements sur contact@domloisirsetculture.fr.

Abonnez-vous à notre page Facebook, chaque semaine un nouvel article ou une nouvelle vidéo

Dom Loisirs et Culture pour vous servir.

OLIVIER Damien, votre humble guide.

 

L’Equipe Dom Loisirs et Culture s’engage dans la sensibilisation à la protection de la biodiversité des département d’Outre-Mer.


0 commentaire

Laisser un commentaire