Bienvenue sur la commune du Diamant, connue pour son rocher majestueux et pour avoir la plus grande plage de Martinique (environ 4 kilomètres). Vous prendrez plaisir aussi à découvrir l’église située dans le bourg (Monument historique) ou encore à visiter le Musée des coquillages et le Cap 110. Il est possible aussi de pratiquer des activités nautiques sur la commune (jet ski, plongée au niveau du rocher, pêche) qui seront vous satisfaire et vous faire découvrir la commune d’une autre manière.

Concernant les services de proximité, vous trouverez boutiques de souvenirs, un marché couvert, des restaurants de bords de mer, une poste.

Il s’agit d’une commune paisible où vous pourrez passer la journée en bord de mer, face au Rocher, à déguster fruits et autres mets du marché afin de profiter pleinement de la cote Caraïbes. La mer peut être bien agitée, nous vous préconisons une vigilance accrue et un abus du hamac à l’ombre des cocotiers.

 

Le Cap 110 est un lieu incontournable de mémoire envers les esclaves.

Partant de Fort-de-France, vous devez vous rendre dans la commune du Diamant (direction le Sud de l’Ile par la N5 puis la D7), traversez le bourg où vous pourrez vous délecter d’une superbe vue sur le Rocher du Diamant en allant sur le ponton en face de l’église. Continuez sur la D37 et vous verrez après 10 minutes de route, le site est sur votre gauche.

Garez vous sur le bord de route, une bande assez large est prévue à cet effet et vous n’aurez pas de mal à trouver de la place à proximité.  Descendez l’escalier et profitez de la vue de ces sculptures avec en arrière plan, le Rocher du Diamant.

 

Vous pouvez vous rapprochez des barrières en bords de falaises pour admirer de plus près le Rocher.

 

Sur votre gauche, la vue sur la plage de sable de blanc du Diamant, longue de 4 kilomètres, et sur la plage de l’Anse Caffard.

 

Au delà de la vue magnifique et des sculptures, ce mémorial a été créée à l’initiative de la commune du Diamant et par le sculpteur Laurent Valère. Les statues ont été fabriquées sur la commune de Trinité. Elles sont au nombre de 15, constituées de béton armé, mesurant 2,5 m et pèsant 4 tonnes par sculpture. Ce mémorial a été mis en place à l’occasion du 150 ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage, en 1998.

 

Un peu d’histoire……

8 Avril 1830, un bateau d’esclaves jette l’ancre vers dix-sept heures dans la baie de l’Anse Caffard. Quelques heures plus tard, un habitant du quartier, François DIZAC, observe que le bateau risque de s’échouer sur les rochers mais une houle trop dangereuse l’empêche de mettre un bateau à la mer pour les prévenir. Il essaya de faire des signaux mais peine perdue, à vingt-trois heures du soir, le bateau s’échoua sur la côte, il fût entièrement détruit. La mer emporta avec elle quarante-six personnes. La nationalité et le nom du bateau n’ont jamais été établis.

Lors de ce naufrage, quatre-vingt six personnes (captifs) ont réussi à nager jusqu’à la côte et ont été sauvés. Recueillis par François DIZAC, ils ont été transférés à Fort-de-France. Six blessés ont été laissés sur l’Habitation de la Plage du Diamant, ne pouvant être transportés. Les rescapés étaient tous originaire d’Afrique

Aujourd’hui, le mémorial rend hommage à ces victimes de ce naufrage mais aussi il veut garder en souvenir auprès des visiteurs que l’esclavage a été une page sombre de l’histoire de l’homme et qu’elle ne devrait jamais être oubliée, en mémoire à toutes ces victimes de la traite de ces hommes venus d’Afrique.

Ce monument est orienté au Cap 110 degrés, en direction du Golfe de Guinée, d’où a été supposé venir le bateau.

Des pancartes à proximité de l’escalier du Mémorial sont à disposition des éventuels lecteurs qui veulent prendre connaissance de l’histoire de la baie du Diamant et avoir plus d’informations.

 

Vous pouvez effectuer également la promenade Aimé Césaire située à proximité et qui longe le bord de mer.

 

En termes de conseils,

Ø  Circulation en Martinique : En semaine, vous ferez face à des bouchons aux abords des zones industrielles ou commerciales, notamment le matin, dans le sens du Sud (Rivières Salée, N5) vers le Nord (Fort-de-France, A1) et de l’Est (Robert, N1) vers le Nord (Fort-de-France, A1), de 7h à 9h30, et inversement en fin de soirée de 17h00 à 18h30. Pensez à votre trajet afin de vous adapter à cette circulation qui peut être dense et vous faire perdre facilement du temps.

Ø  Visite gratuite :

–           Intérêt : 3 sur 5, le site du mémorial est petit mais les vues sur le rocher et les sculptures y sont jolies. La visite ne prend qu’une quinzaine de minutes, après il vous est possible de rattraper un petit sentier de bord de mer pour vous y promener.

Divers : situées à proximité, vous pouvez vous orienter vers la randonnée du Morne Larcher, le site de la Maison du Bagnard ou encore aller en direction de la commune des Anses d’Arlet pour vous y baigner.

N’hésitez pas à poster vos commentaires ou nous demander des renseignements sur contact@domloisirsetculture.fr.

 Abonnez-vous à notre page Facebook, chaque semaine un nouvel article ou une nouvelle vidéo

Dom Loisirs et Culture pour vous servir.

OLIVIER Damien, votre humble guide.

 

L’Equipe Dom Loisirs et Culture s’engage dans la sensibilisation à la protection de la biodiversité des département d’Outre-Mer.


3 commentaires

La plage du Diamant et son imprenable Rocher – Dom Loisirs et Culture · vendredi 25 août 2017 à 20:27

[…] : vous pouvez aller voir à proximité, Le Cap 110, La Maison du Bagnard, Le Musée du coquillage ou faire la randonnée du Morne […]

La Maison du Bagnard, une œuvre d’art. – Dom Loisirs et Culture · samedi 2 décembre 2017 à 03:08

[…] à proximité, vous pouvez vous orienter vers la randonnée du Morne Larcher, le Mémorial de l’Anse Caffard ou encore aller en direction de la commune des Anses d’Arlet pour vous y […]

Le Morne Larcher, au cœur de la femme couchée | Dom Loisirs et Culture · jeudi 8 février 2018 à 19:12

[…] aller voir à proximité, Le CAP 110 et La Maison du Bagnard ou vous baigner sur la plage du […]

Laisser un commentaire