Les Collectivités d’Outre-Mer présentent une biodiversité marine et terrestre extrêmement riche, des espèces uniques ont été répertoriées sur chaque territoire. Parmi ces espèces, nombreuses sont protégées et en voie d’extinction.

Les tortues marines et les iguanes des Petites Antilles en font partie.

 

Notre projet de sensibilisation

Dom Loisirs et Culture

Au delà de notre projet de mise en place de panneaux de sensibilisations avec cendriers de plage sur tout le littoral de la Martinique, nous allons mettre en vente des casquettes afin de pérenniser et d’aider à la protection de l’environnement, des tortues marines et des iguanes des Petites Antilles.

5 casquettes (tortue, kytesurf, pirate divers, bel péyi, plié pa kasé), parmi les 11 seront déjà mises en vente au mois de Juin.

 

Les points de vente de ces casquettes sont à retrouver au restaurant Ti Payot (Grande Anse d’Arlet) et sur le site de Madinina Kayaks (Le Robert). Tous deux s’associent à cette initiative afin de récolter des fonds pour aider à la préservation des tortues marines et des iguanes endémiques.

Possibilité également de les récupérer sur Le Lamentin (voir avec nous en direct)

Elles coûtent 22 euros mais d’un simple clic sur le pouce bleu => 19 euros pour les abonnés à notre page Facebook

et 2 euros seront récoltés à chaque vente au profit de  la mise en place d’affiches de sensibilisation ou d’actions pour ces deux réseaux de protection que nous souhaitons aider (circuit de sensibilisation, panneau d’affichage avec nos partenaires, ou encore set de table avec les restaurants de bord de mer,….)

Le reste de l’argent récolté permettra de continuer à mettre en place des panneaux de sensibilisation sur les plages et d’avancer avec vous sur de nouveaux projets en Martinique ou bien même sur les îles voisines.

 

Ce qu’il faut savoir ……

Sur les tortues marines :

 

Cinq espèces de tortues marines (pour les plus connues, tortues Vertes, Imbriquées ou encore Luth) vivent, se nourrissent et se reproduisent dans les eaux des Caraïbes. Elles traversent des milliers de kilomètres pour certaines afin de pondre dans leur lieu de naissance. Ces tortues sont menacées par de nombreux dangers tout au long de leur vie (pollution, braconnage, collisions,  destruction de leur site d’alimentation).  Les eaux des Caraîbes représentent une nurserie où les jeunes tortues passent leurs premières années et ou les plus âgées viennent y pondre (majorité sexuelle vers 14 ans).

Depuis 1993, un arrêté préfectoral protège intégralement toutes les espèces de tortues marines, ainsi que leurs œufs. Il a été renforcé en 2005 par un arrêté ministériel incluant notamment la protection des habitats des tortues marines.

Ainsi, il est d’autant plus important de préserver ces éco systèmes afin de pérenniser ces espèces irremplaçable à la bonne santé des coraux (l’un des nombreux poumons  de la mer).

==> Lien vers vidéo explicative

Plus d’informations sur :

https://www.tortuesmarinesmartinique.org/amenagements

https://www.tortuesmarinesmartinique.org/sciences

 

Sur les iguanes endémiques :

Ancien PNA, maintenant plan en place de 2018 à 2022

Deux espèces d’iguanes vivent dans les Petites Antilles :

  • L’iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima), espèce endémique et en danger d’extinction.
  • L’iguane commun (Iguana Iguana), espèce invasive  et en plein expansion notamment sur l’île de la Martinique.

 

Ceux sont tous deux des iguanes mais ils possèdent des caractéristiques morphologiques différentes :  Lien pour les différencier en cliquant sur les images ci-dessous.

 

L’iguane des Petites Antilles est également reconnaissable par la couleur uniforme de son corps contrairement à l’iguane commun.

Les Iguanes des Petites Antilles ont vu, dans un premier temps, leurs territoires régressés par l’arrivée de la colonisation et des exploitations agricoles. La destruction de son habitat a eu un impact non négligeable sur le nombre d’individus.

Le deuxième facteur de cette régression est  l’iguane commun. De plus en plus nombreux et  en compétition avec l’iguane endémique, il a réussi à coloniser son territoire. Cette invasion et sa reproduction avec l’iguane endémique (hybridation), engendrent inéluctablement la disparition de l’Iguane endémique sur le territoire continentale, (comme en Guadeloupe par exemple).

De nos jours, ils vivent exclusivement dans des endroits confinés sur des îlets (Îlet Chancel, Petite Terre,…), ces habitats sont protégés afin d’éviter leur disparition. Ces îlets sont essentiels à leur survie et à une éventuelle recolonisation de leurs territoires  d’antan dans les Antilles.

 

C’est pourquoi nous souhaitons aider à la préservation de ces deux espèces emblématiques de l’île de la Martinique.

 

Deux principaux réseaux existent sur l’île et permettent de connaître et de protéger au mieux ces deux espèces.

Le Réseau Tortues Marines Martinique et le Réseau pour la conservation d’Iguana Delicatissima (Réseau Iguane des Petites Antilles)

 

Réseau Tortues Marines Martinique

Le Réseau Tortues Marines de Martinique (RTMM) regroupe l’ensemble des acteurs et partenaires œuvrant pour l’étude et la protection des tortues marines et de leurs habitats en Martinique (associations, bénévoles, scientifiques, gestionnaires d’espaces naturels, organismes d’état ou encore socio-professionnels)

Le Réseau Tortues Marines Martinique a pour vocation :

  • d’étudier les tortues marines ;

  • de sensibiliser et informer ;

  • de secourir et soigner ;

  • de préserver les habitats.

Il repose en grande partie sur le bénévolat.

Vous pouvez les aider en participant au suivi des traces de pontes

Plus d’info == > https://www.tortuesmarinesmartinique.org/comment-nous-aider

et à la protection des tortues marines en faisant part d’observations de tortues marines en détresse par exemple, en soumettant des projets ou bien même en sensibilisant les gens de votre entourage mais aussi les vacanciers avec notamment les règles d’or pour l’observation tortues marines.

Lien vers article ==> Observation des tortues marines

lien vers site ==> Réseau tortues marines Martinique

Un numéro important !

En cas d’urgence (tortue morte ou blessée) : 06 96 234 235

Lien ==> Page Facebook pour suivre l’actualité !

photo5_AnseDufour

Réseau Iguane des Petites Antilles

Le Réseau Iguane des Petites Antilles est un rassemblement d’acteurs publics et associatifs qui vise à protéger cette espèce dans les Antilles françaises.
Au titre du plan d’action, il met en place des actions  :
  • de reconnaissance avec des recherches faites sur l’Iguane endèmique, son mode de vie et connaître les enjeux pour sa conversation ;
  • de préservation par l’isolement avec l’Iguana commun afin de redonner un essor au nombre individus présents sur les Petites Antilles.
  • de communication par le biais de sensibilisation ou de participation à l’observation d’espèces endémiques sur le territoire continentale.

Son action est basée sur le Plan National d’Action (PNA) en faveur de l’iguane des petites Antilles qui prévoit 13 mesures à mettre en oeuvre entre 2018 et 2022 pour le rétablissement de notre iguane.
Un combat dans lequel l’ONF s’implique pour la coordination et aider l’iguane endémique face à l’iguane commun.

Iguana delicatissima est classé « en danger » par la liste rouge de l’IUCN depuis 2010. 

Dans les Petites Antilles de nombreuses actions sont mises en oeuvre pour leur protection. D’autres territoires comme Saint-Eustache, Petite terre ou encore La Dominique restent des lieux où des populations sont encore présentes. Ces Îles sont également essentiels à la conservation de cette espèce endémique.

lien vers site ==> Réseau iguanes des Petites Antilles

Un numéro important !

Témoignages : 06 96 26 69 62 ou 06 96 26 74 51

Lien ==> Page Facebook pour suivre l’actualité !

Actualités sur nos projets

Nous vous tiendrons informer par le biais de notre page Facebook sur l’utilité de ces fond récoltés pour parvenir à préserver cette biodiversité incroyable qui nous entoure et qu’il faut préserver pour le bien être de tout le monde.

Dès à présent, sur notre page, vous pouvez nous suivre dans nos explorations sur l’île (idées d’activités et informations des DOM) et dans notre projet initial de mise en place de panneaux de sensibilisations en collaboration avec les infrastructures de bord de mer.

 

N’hésitez pas à poster vos commentaires ou nous demander des renseignements sur contact@domloisirsetculture.fr.

Abonnez-vous à notre page Facebook, chaque semaine un nouvel article ou une nouvelle vidéo

Dom Loisirs et Culture pour vous servir !

OLIVIER Damien, votre humble guide.

L’Equipe Dom Loisirs et Culture s’engage dans la sensibilisation à la protection de la biodiversité des département d’Outre-Mer.


0 commentaire

Laisser un commentaire