Accompagné de mes amis venus en Vacances, nous décidons de partir en direction la Cascade Didier, située sur la commune de Fort-de-France. La ville de Fort-de-France abrite un grand marché couvert où vous trouverez fruits, légumes, miel, objets souvenirs et autres spécialités. Elle possède aussi une gare maritime pouvant vous proposer des trajets vers La Dominique et Sainte-Lucie. En terme d’architecture, la ville de Fort-de-France possède quelques monuments tels que la bibliothèque Schœlcher, le Fort Saint-Louis (visite pendant la journée du patrimoine) ou encore le parc de la Savane et ses statues célèbres.

Itinéraire

cascadedidier_2

 

Rejoignez la voie rapide A1 de Fort-de-France puis prendre la sortie Didier, en direction de son parcours de santé (Route D45). Prenez la première à droite au cascadedidier_3rond-point et allez toujours tout droit jusqu’au prochain rond-point. Prenez la deuxième sortie et de nouveau tout droit. Au bout de quelques minutes, vous arriverez au niveau d’un tunnel qui vous permettra d’accéder au début du parcours santé de Didier.

 

 

 

 

Continuez et arrêtez-vous lorsque vous verrez cette station de pompage des eaux. Vous voici arrivez et il vous sera facile de vous garer à proximité.

cascadedidier_4

 

Equipés de bonnes chaussures de marches ou baskets qui peuvent prendre l’eau, d’une tenue sportive et d’un sac de randonnée (eau, maillot de bain, serviette, bouteille d’eau, de quoi grignoter et surtout lampe torche ou frontale !), vous êtes prêt à entamer la randonnée. Suivant votre rythme, elle durera aller-retour 1h30 à 2 heures jusqu’à la deuxième cascade, en prenant soin d’observer l’environnement verdoyant.
Empruntez le chemin derrière cette station et descendez le chemin escarpé. Il vous suffit de suivre la canalisation que vous pouvez observer sur l’une des photos ci dessous.

 

La Cascade Didier

Point de départ de la randonnée

cascadedidier_5

cascadedidier_6

Elle vous mènera jusqu’à un pont . Traversez-le et vous emprunterez un chemin assez pentu jusqu’à un tunnel où l’utilité de la lampe torche ou frontale vous sera bien utile.

cascadedidier_7

 

Lors de la traversée du tunnel, vous pourrez observer qu’il y a de nouveaux des canalisations, elles sont assez glissantes mais elles vous aideront à traverser. Un passage assez délicat est à effectuer à partir de la moitié car vous n’avez plus de barrière pour vous tenir et un petit jeu d’équilibre doit se faire. Ne vous inquiétez pas, il suffit d’y aller doucement.

Les chauves-souris de l’île de la Martinique……

Elles nichent dans les grottes, vit en forêt et chasse les insectes. Ils existent différentes espèces telles que le vespertillon de la Martinique (forêt) ou encore le natalide isabelle (forêt sèche). Elles ont colonisé naturellement les Petites Antilles et sont des espèces protégés. Vous les verrez principalement à la tombée de la nuit en train chasser les insectes.

Lors de la traversée du tunnel, vous allez pouvoir rencontrer le vespertillon de la Martinique d’après mes observations. Elles nichent au-dessus de vos têtes à peu près au milieu du tunnel. Levez la tête une fois en équilibre et vous pourrez les observer avec une lumière de faible intensité. Evitez le flash ou lumière trop éblouissante.

 

Passez le tunnel vous arrivez au niveau de la rivière, longez là, par un chemin tracé par les multiples randonneurs que vous rencontrerez. Continuez à suivre la canalisation.

cascadedidier_9

Après 10 minutes, vous arriverez sur un seuil constitué de pierres. Vous passerez à côté par l’échelle. Vous voilà arrivé sur la première cascade en moins de 30 minutes.

 

Profitez-en déjà pour vous désaltérer et vous acclimater à l’eau fraiche de la fontaine Didier en mettant les pieds dans l’eau. Si votre envie est d’aller jusqu’à la deuxième cascade, beaucoup plus impressionnante, il vous suffit de traverser le lit de la rivière ( flèche rouge)

cascadedidier_10

 

C’est à partir de ce point que le niveau de difficulté de la randonnée devient plus difficile. Vous allez devoir grimper à l’aide de corde et passez dans un trou étroit sous un tronc pour accéder au chemin au-dessus de la première cascade.

Arrivé au-dessus de la première cascade, il vous suffira de longer les berges et de traverser le lit de la rivière par endroit afin de continuer le chemin. Lors de notre expédition, l’identification des chemins était facile grâce à un défrichement des berges qui avait été effectué.

cascadedidier_11

Vous aurez quelques petits obstacles à grimper à l’aide de corde ou à escalader. Il y aura toujours l’alternative par la rivière ou vous pourrez avancer. Lors de vos traversées dans les rivières, faites bien attention où vous mettez les pieds, les rochers peuvent être très glissants. Soyez très prudent.

Faites des pauses et observez aussi sous les pierres les crabes bruns et jaunes (Cirique de Rivière ou en créole, Coukia), les écrevisses bleues (Queue rouge ou en créole, z’habitants ou ouassous). En fait autant, regardez sur les rochers ou même sur les troncs des arbres, des éventuelles mygales,  inoffensives, peuvent s’y trouver. Elles sont magnifiques, de couleur violette et rouge, on les appelle en créole, Matoutou-Falaise (photo ci-dessous).

Cliquez sur le lien pour un aperçu vidéo sur notre page Facebook de mon expérience terriblement inoffensive avec cette mygale que j’ai aidé à franchir le lit de la rivière.

Profitez aussi pour admirer la végétation autour de vous, balisier, fougères, palmier, gommier, Bois Rivière …. Vous êtes au cœur de la forêt humide tropicale.
Sur la fin du chemin, vous aurez deux passages plus compliquées où vous pouvez escalader par la berge gauche (faire preuve de minutie et de dextérité) ou passez directement par la rivière (attention au matériel qui peut craindre l’eau).

cascadedidier_12

Premier passage avec possibilité d’escalader par la gauche ou de passer par le lit de la rivière ( flèches rouges).

 

 

cascadedidier_13

Deuxième passage, mêmes consignes avec un niveau d’eau un plus important. ( flèches rouges).

 

Passé ce dernier obstacle, vous observerez au loin la deuxième cascade. Vous aurez encore 5 minutes de marche dans la rivière avant d’arriver face à cette merveilleuse cascade et son bassin dans lequel vous pourrez prendre plaisir à vous rafraichir. Nagez sur la droite du bassin et grimpez sur le rocher afin de longer la roche et pouvoir vous placer derrière la cascade. Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo.

 

cascadedidier_14

 

Pour le retour, il vous faudra emprunter le même chemin, jusqu’à la première cascade. Le retour se fait généralement plus rapidement.

En termes de conseil,

Ø  Circulation en Martinique : En semaine, vous ferez face à des bouchons aux abords des zones industrielles ou commerciales, notamment le matin, dans le sens du Sud (Rivières Salée, N5) vers le Nord (Fort-de-France, A1) et de l’Est (Robert, N1) vers le Nord (Fort-de-France, A1), de 7h à 9h30, et inversement en fin de soirée de 17h00 à 18h30. Pensez à votre trajet afin de vous adapter à cette circulation qui peut être dense et vous faire perdre facilement du temps.

Ø  Equipements : Bonne paire de baskets qui agrippe ou chaussures de randonnées, bâton de randonnée, tenue sportive (grande chaussette pour éviter les plantes urticantes), sac de randonnée (couteau, lampe de poche, lampe frontale, k-way, casquette, lunette de soleil, crème solaire, produit anti-moustiques).

Ø  Santé :

–           Difficulté : 4 sur 10 pour la première cascade, envisageable en famille avec porte bébé et enfant de plus de 6 ans /  6 sur 10 jusqu’à la deuxième, marche sportive, canyoning, avec des risques de glissades et difficilement envisageable avec enfant en bas âge ou même avec un porte bébé.

–           En temps normal, commencez toujours les randonnées au plus tôt le matin. La chaleur en journée lors d’activité sportive minime peut devenir assez étouffante. Ici, vous aurez la chance de pouvoir avoir les pieds dans l’eau et être à l’ombre. Cette randonnée peut se faire à n’importe quel moment de la journée.

–          Y aller à son rythme et prévoir le temps qu’il vous faudra en fonction de votre condition physique.

–          Le plus important, toujours une bouteille d’eau par personne et quelque chose à grignoter dans son sac. Avec la chaleur, toutes randonnées assez physiques peuvent être dangereuses avec la fatigue.

Divers : vous pouvez aller voir à proximité, le marché couvert de Fort-de-France ou à trente minutes en voiture, visiter les jardins de Balata.

N’hésitez pas à poster vos commentaires ou nous demander des renseignements sur contact@domloisirsetculture.fr.

Abonnez-vous à notre page Facebook, chaque semaine un nouvel article ou une nouvelle vidéo

Dom Loisirs et Culture pour vous servir

OLIVIER Damien, votre humble guide.

L’Equipe Dom Loisirs et Culture s’engage dans la sensibilisation à la protection de la biodiversité des département d’Outre-Mer.


Laisser un commentaire